Billet d’humeur 1 : à YB et vs Sion

Le premier billet d’humeur de la saison est à l’image de son début, très positif ! 2 matchs. 2 points.

30.07.2019

Beaucoup auraient signé pour il y a un peu plus d’un mois lorsque le calendrier de la saison est sorti. Affronter le double champion pour commencer, dans son stade et devant une superbe affluence (25’000), avait tout du match piège, pouvant faire retomber l’euphorie sur laquelle nous surfons depuis plus de 6 mois.

Et à la 7e minute, déjà menés 1-0, une grande partie d’entre nous se sont regardés en se demandant quand l’orage allait passer et s’il allait passer, lorsque Frick nous a sorti cette tête de Nsamé d’une parade fantastique. La suite, après 15 premières minutes compliquées, aura été époustouflante : meilleures occasions pour les Grenat, jeu à une-deux touches de balle et des joueurs totalement décomplexés. Une première qui se terminera donc sur un excellent 1-1 qui, finalement, aura certainement ravi la majorité des spectateurs présents au stade de Suisse, tant il est rare de voir une équipe promue proposer un jeu aussi séduisant. Les plus de 800 servettiens présents dans le secteur visiteur du Stade de Suisse auront aussi joué un rôle important dans ce retour réussi dans l’élite.

À peine le temps de se remettre de cette sortie réussie que vient la préparation du match que tout Servettien a cherché en premier dans le calendrier : le match contre les bâtards. Et la première réaction ? Ça tombe pendant les vacances scolaires et le Paléo !! Les plus pessimistes tablaient sur une affluence autour des 7-8000, les plus optimistes ne dépassaient pas la barre des 15’000… Finalement, et malgré une communication légère et frileuse du club, la barre des 10’000 a été franchie, avec 11’142 spectateurs, dont 500 buveurs d’abricotine et d’eau sans iode. La Tribune Nord, annoncée complète par le club, était finalement remplie à 90 %. Grosse ambiance dans les tribunes (les consanguins n’ont pas démérité, avouons-le), match intéressant : on peut vraiment regretter que ce match n’ai pas eu lieu un mois plus tard. Grosse domination des Grenat sans parvenir à concrétiser (2 poteaux), un sauvetage encore une fois miraculeux de Frick à la dernière seconde et voilà un deuxième point en poche.

Gros point négatif du match : LES BUVETTES !!! Quelle catastrophe de voir que malgré un nouvel exploitant (Prime & Co), les queues sont toujours aussi longues. 40 minutes pour avoir une bière en étant parti à la mi-temps. Lamentable et tellement contre-productif ! Alors oui il y a plus de choix mais bordel, INVESTISSEZ DANS DES TIREUSES SUPPLEMENTAIRES !!!

Point positif : les graffitis à la gloire du club dans les coursives, SUPERBES !


Au final, 2 points après nos 2 premières sorties, 1 but marqué pour 1 but encaissé. La défense a été impressionnante sur ces 2 premiers matchs, l’entente Sasso – Rouiller au top. Koro Koné toujours aussi généreux et combattif devant, mais trop esseulé et perd trop d’énergie à redescendre pour toucher des ballons. Wühtrich réalise un gros début de saison (encore 2 belles occasions samedi), Micha est pour le moment un peu en retrait, comme notre côté gauche samedi, Gonçalves n’aura pas démérité mais encore un peu léger, et Tasar n’aura pas réédité sa performance intéressante de Berne. Cognat égal à lui-même : toujours aussi précieux dans le jeu, toujours un brin maladroit à la finition. Ondoua sorti sur blessure à la 55e contre Sion pour une entorse à la cheville. Reviens-nous vite Gaël, on a besoin de toi !

Point transferts : on attend toujours l’arrivée d’un buteur au bout du Lac. La TdG parlait d’un possible prêt d’un club de Ligue 1 en citant le Stade Rennais et Monaco. Voici la liste des attaquants sous contrat professionnel dans ces 2 clubs et leur valeur marchande selon TransferMarkt:

AS MONACOSTADE RENNAIS
Radamel FalcaoMbaye Niang
Jordi MboulaIsmaïla Sarr
Moussa SyllaJordan Siebatcheu (6M)
Pietro Pellegri (7M)Diafra Sakho (2M)
Willem Geubbels (10M)Romain Del Castillo (3.5M)
Stevan JoveticJordan Tell (800K)


Retirons déjà de ces 2 listes les joueurs en italique, titulaires indiscutables (Falcao, Niang), remplaçants importants (Jovetic, Sylla, Sarr) et joueur déjà prêté (Mboula).

Resteraient donc 6 cibles potentielles: Pellegri, Geubbels, Siebatcheu, Sakho, Del Castillo, et Tell.

Pietro Pellegri : Grand espoir du football italien, formé au Genoa, il débute en Serie A à 15 ans et 280 jours, record en Italie. Vendu 25M à l’AS Monaco durant le mercato d’hiver en janvier 2018, il n’a depuis, disputé que 6 matchs en équipe première (1 but), son éclosion ayant été ralentie par une pubalgie. Excellent jeu de tête (1m88) et dans la protection du ballon mais aussi capable de grosses accélérations, son profil atypique pourrait être une superbe pioche pour le club, si sa santé le laisse poursuivre son développement tranquillement.

Willem Geubbels : Premier joueur né au 21e siècle à faire une apparition en L1 (16 ans et 114 jours), natif de Vileurbanne et formé à l’Académie de l’OL. Bonneau connaît certainement parfaitement le profil de cette pépite, transférée à Monaco à l’été 2018 pour 20M d’euros et dont le départ reste toujours en travers de la gorge de JMA, tant le talent du joueur né en France d’un père hollandais et d’une mère centrafricaine saute aux yeux de tous les observateurs. Pouvant jouer sur tous les fronts de l’attaque, avec une préférence pour l’aile gauche, son profil en ferait un complément intéressant de Koné et nous donnerait une solution supplémentaire sur le côté gauche tenu pour l’instant par Tasar.

Diafra Sakho : Si Alain Geiger souhaite recruter un attaquant d’expérience, Diafra Sakho semble avoir le profil idoine. Formation débutée au Sénégal, terminée à Metz, c’est chez les Grenat de France que Diafra Sakho s’est fait connaître, durant la saison 2012-2013. Alors descendu en National, les 23 buts toutes compétitions confondues du sénégalais ont grandement contribué à la remontée du club en Ligue 2. Confirmation la saison suivane avec 20 buts toutes compétitions confondues et un titre de champion de Ligue 2. Sa première sélection en équipe nationale du Sénégal coïncidera aussi avec son départ de Metz pour West Ham contre un chèque de 5 millions d’euros. Après des débuts idylliques en Premier League (6 buts lors de ses 6 premières titularisations, titre de meilleur joueur de Premier Leagueen octobre 2004), des blessures lui feront perdre sa place de titulaire pour finalement quitter l’Est de Londres et faire son retour en France, à Rennes, en janvier 2018. Suivra un prêt mitigé à Bursarspor (D1Turque) la saison passée. De retour à Rennes, son expérience internationale en ferait une recrue de choix avec un transfert possible (et non un prêt, Rennes ne souhaitant pas le conserver). Sa côte est de 2 Millions selon TransferMarkt.

Jordan Siebatcheu : Né à Washington de parents d’origine camerounaise, Jordan Siebatcheu aura passé toute sa formation du côté du Stade de Reims. Finaliste de la Gambardella en 2014, champion de France -19 face à Nantes la saison suivante, il signe son premier contrat pro après ce titre avec son club formateur avec lequel il tiendra un rôle de joker. Prêté en National à Châteauroux en janvier 2017, il y marquera la bagatelle de 10 buts en 15 matchs. Performances qui attirent l’œil des Rennais qui n’hésitent pas à miser 9 Millions sur le joueur l’été dernier. Après un début de saison convaincant (3 buts en 15 matchs de championnat dont 7 comme titulaire, 3 buts en Coupe de France), il se blesse à la cuisse en février face à Saint-Etienne et ne reviendra pas de la saison. Vrai attaquant de pointe, costaud (1m90), Siebatcheu serait, à n’en pas douter, un renfort de tout premier plan.

Romain Del Castillo : Natif de Lyon et formé à l’OL, Del Castillo peut lui aussi jouer sur tous les fronts de l’attaque, avec une préférence pour l’aile droite. Après 2 entrées en jeu avec le club rhodanien lors de la saison 2015-2016, il sera prêté à Bourg-en-Bresse (L2) ou il marquera 5 buts en 37 matchs. S’ensuivra un autre prêt en L2, à Nîmes, avec la même relative réussite (4 buts en 32 matchs). Transféré à Rennes l’été dernier, il aura disputé un total de 36 matchs cette saison dont 29 de L1 et 4 d’Europa League sans parvenir à trouver le chemin des filets.

Jordan Tell : Né en Guadeloupe, il finit sa formation au SM Caen. Après 5 apparitions en 2016-2017, il refusera de signer pro à Caen, donnant sa préférence au Stade Rennais ou il signera son premier contrat pro. Lancé dans le grand bain de la L1 dès la première journée de la saison 2017-2018 face à Troyes, il marquera son premier but professionnel 12 minutes après son entrée en jeu. Manquant de temps de jeu, le club le prêtera à Valenciennes pour la fin de la saison où son passage n’aura pas été une franche réussite (12 matchs, 1 but). Prêté à l’US Orléans (encore eux) la saison passée, il inscrit 9 buts en 27 matchs disputés. Pur attaquant de pointe, il semble encore un peu tendre pour pouvoir jouer les premiers rôles en Super League.

L’heureux élu, si les infos de la TdG sont correctes, sera donc certainement Pellegri, Geubbels ou Siebatcheu. Et sur le papier… Ça promet!

TOUS AU STADE DIMANCHE !

Blan Lokal

Laisser un commentaire