Billet d’humeur 4 : FC Echallens – SFC

Billet d’humeur 4 : FC Echallens – SFC

Pas de championnat le week-end passé mais le retour de la Coupe de Suisse, vieille dame née en 1925 et ayant à son palmarès tous les grands clubs du pays ainsi que des surprises telles les illustres FC Granges, UGS, SC Young Fellows. Pas de trace par contre des rouges et noirs de Xamax dans ce palmarès.  « Tous les grands clubs du pays » + « pas de Xamax », vous en tirerez donc la conclusion qui s’impose sur la prochaine équipe qui viendra nous rendre visite à la Praille. «Malgré son jeune âge, Neuchâtel Xamax affiche un palmarès qui force le respect : deux fois champion suisse, quatre fois finaliste de la Coupe de Suisse » peut-on lire sur le site internet du club. Tout est dit.

FC Echallens – SFC

C’est une habitude qui nous suit depuis maintenant 3 saisons et qui n’est pas pour nous déplaire : le Servette a encore fait son entrée en Coupe de Suisse avec une jolie roue de vélo. Après Altdorf en 2016, Meilen la saison passée, Echallens et sa horde d’ultras n’ont pu échapper au tarif maison « 1er tour de Coupe de Suisse ».

On ne va pas se mentir : le score final est trompeur. Bousculés mais devant à la fin de la première mi-temps, en roue-libre lors de la deuxième, l’attaque Grenat se sera rassurée. En l’absence de Koné, apparemment blessé pour plusieurs semaines, les prestations de Schalk, Tasar et Chagas rassureront les plus inquiets, en dépit de la faiblesse de l’opposition.

Mention encourageante aux Ultras Echallens : une bonne trentaine – avec l’appui de 3-4 membres du 28 Squad de Delémont (oui oui) – derrière le but opposé à la tribune occupée par les supporters grenat. Drapeaux, écharpes, bâche : ils auront tenté tant bien que mal de mettre l’ambiance dans leur bucolique Stade des 3 Sapins. Peine perdue : difficile de faire le poids face au contingent de servettiens venus ambiancer la jolie petite municipalité vaudoise. Environ 400 grenats regroupés dans leur tribune, sans compter les habituels supporters présents dans les tribunes latérales et sur lesquels je ne me permettrai pas d’émettre un jugement.

GC

La main innocente qui mélange et tire les boules a été dure : nous irons au Letzigrund y affronter l’ancien club des banquiers zurichois. Historiquement club le plus titré de Suisse et qui partage avec nous une certaine philosophie de la lose en Coupe de Suisse : le record de finales perdues, 12 de chaque côté. Bilan positif néanmoins avec leurs 19 victoires, contre seulement 7 pour notre club. Un seul autre club compte plus de finales perdues que gagnées : YB, avec 6 victoires pour 8 défaites. Notre record ne risque donc pas de tomber dans un futur proche.

Bien que relégués la saison passée après un exercice d’une rare médiocrité (25 points, pire attaque et pire défense), le début de saison des zurichois en Challenge League confirme leur statut de favori avec le LS, puisqu’ils occupent la 2è place avec 3 victoires et 1 défaite. Nul doute que le match contre nous sera l’un des moments forts de la saison des insectes orthoptères, tant cette cuvée de Challenge League n’offre pas d’affiches spécialement excitantes, n’en déplaise à l’autre club blanc et bleu.

Fixé au week-end du 14-15 septembre, ce 2è tour fera aussi office de match de reprise après la trêve internationale et avant de reprendre le championnat le week-end suivant à St Gall. Week-end de reprise qui sera d’ailleurs chargé, les féminines accueillant le FC Zurich à la Praille pour la grosse affiche du championnat. Espérons donc que les 2 rencontres ne soient pas programmées le même jour, les féminines mériteraient une jolie affluence et des encouragements !

Thoune

Déplacement dans la charmante bourgade bernoise de Thoune, son joli lac, son stade de 10’000 places et sa pelouse artificielle. Les bernois affichent le même bilan comptable que nos joueurs en ce début de saison (5pts). Match important face à une équipe qui joue le même championnat que nous, à savoir la lutte pour le milieu de tableau.

Météosuisse nous annonce un dimanche ensoleillé et des températures grimpant jusqu’à 27 degrés dimanche à Thoune. 190 kilomètres et 2h05 de route ou 2h22 de train avec un billet aller-retour à 122.- en 2è classe et plein tarif, match à 16h, vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour vous convaincre d’aller passer une bonne journée dans l’Oberland  bernois.

TOUS A THOUNE DIMANCHE !

Blan Lokal

Laisser un commentaire